Desembourgeoisement

Je vois aujourd’hui des étudiants en collocation occuper d’anciens appartements grand-bourgeois, que j’ai connus surchargés d’antiquités et d’œuvres d’art ostentatoires. Ce sont à de tels changements, quand une population en remplace une autre dans les mêmes lieux, que l’on comprend qu’une page s’est tournée.

Publicités

Lyon 1965

J’ai connu Lyon en 1965, et c’était une ville loin d’être aussi belle qu’aujourd’hui. On traversait de vieux quartiers insalubres, décrépits, pour se rendre dans un vieil hôpital en haut de Fourvière, où l’on tentait à l’époque de greffer des organes de chimpanzés sur des humains.